tca-vie-de-couple

TCA et vie de couple : quels impacts ?

TCA et vie de couple : quels impacts ?

Les troubles alimentaires ont de nombreux impacts sur la vie des personnes qui en souffrent. On pense généralement aux conséquences sur l’alimentation et le physique. Mais des centaines d’autres conséquences sont moins souvent abordées et pourtant tout autant néfastes si ce n’est pas plus. Parmi elle : les répercussions sur les relations sociales.


Les relations sociales sont larges et peuvent englober les interactions avec ses amis, sa famille mais aussi avec un partenaire amoureux. Je vais me focaliser sur le dernier type de relation comme c’est un sujet que vous m’avez beaucoup demandé sur Instagram. J’ai tellement de choses à dire que je proposerai 3 contenus : le premier (celui-ci) sur l’impact des TCA dans la vie de couple. Le second sera des conseils pour le/la conjoint(e) et plus globalement pour le couple. Et le dernier sera une interview avec mon copain afin de savoir comment lui, nous et moi-même avons concilié la guérison de mon anorexie dans notre vie de couple. Les liens des 2 autres contenus sont en bas de l’article.

Les troubles alimentaires impactent la vie de la personne qui en souffre, c’est évident. Mais ils impactent également les proches qui partagent la vie du malade : les parents, les frères & soeurs, et le copain ou la copine.

Le TCA prend tellement de place que le partenaire peut avoir le sentiment que la maladie représente presque une tierce personne. Sous l’emprise de la maladie, on est parfois plus soi-même, on est sous les “ordres” de cette petite voix culpabilisante qui dicte quoi faire, quoi dire, quoi penser. Alors évidemment, cela impacte la relation de couple. Mais je vous assure que c’est possible d’être en couple tout en se battant contre le TCA. Je connais de nombreuses personnes qui sont en couple et se battent quotidiennement contre leur maladie. Et moi-même, j’ai été en couple lors de ma guérison, et aujourd’hui, je partage toujours ma vie avec ce même homme. (et j’en suis très heureuse)

Les TCA impact la communication du couple

Une relation saine est basée sur une communication ouverte. Malheureusement, c’est quelque chose de très difficile lorsqu’une des deux personnes souffrent d’anorexie, de boulimie ou de n’importe quel TCA. 

Il est difficile pour la personne malade de parler de sa maladie, d’être honnête sur ce qu’elle fait, ce qu’elle pense sans en avoir honte. Au-delà d’être honnête avec son/sa conjoint(e), c’est parfois difficile de reconnaître soi-même les impacts de la maladie. Donc pas étonnant qu’en parler est un véritable défi. 

tca-impact-communication-couple

Mais pourtant, la communication, je pense que c’est ce qui a justement sauvé notre couple. C’est super important que le/la partenaire invite à la discussion en précisant qu’il sait faire la distinction entre la personne qu’il aime et la personne malade, qu’il ne jugera pas ce qui sera dit. Et d’ailleurs, pour ne pas juger, il faudra être bien renseigné sur la maladie. Mais ça, c’est quelque chose que j’explique plus en détail dans l’article sur les conseils destinés au conjoint. Mais je vous rassure, la connaissance viendra aussi avec le temps et la communication avec votre partenaire justement. 

Et pour la personne qui souffre de TCA, j’invite vraiment à expliquer les choses en exprimant ce que vous ressentez.

Donner les informations de façon brute, c’est trop agressif pour le partenaire et il pourrait se braquer, ne pas comprendre. Je vous donne un exemple pour que ce soit plus concret : s’énerver quand votre partenaire parle de son physique ou du fait qu’il fasse de sport juste en disant “Je déteste que tu parles de sport !”. C’est très brut. Et il/elle ne comprendra pas parce que dans la logique, pour une personne qui ne souffre pas de TCA, il n’y a rien de mal à parler de faire du sport.

Il faut donc argumenter en expliquant que pour vous, ça vous culpabilise, que c’est un véritable déclencheur à des comportements néfastes. Ça vous parait peut-être évident pour vous mais pour l’autre, ça ne l’est pas.

Donc il faut répéter, tout comme votre partenaire doit vous répéter les mêmes choses pour vous rassurer.

TCA et l'mpact sur l'intimité

Les troubles alimentaires impact évidemment le rapport au corps de la personne qui en souffre. Elle éprouve facilement du dégoût de son corps, n’a pas confiance en elle et a une image corporelle négative. En plus de ça, que ce soit la restriction ou l’abondance de nourriture, cela occasionne un dérèglement hormonal. Tout cela impact négativement la libido, ce qui entraîne des rapports intimes beaucoup moins fréquents. Or, c’est un pilier du couple donc forcément, c’est difficile à vivre pour le partenaire en face qui ne comprend pas. 

Les TCA sont parfois aussi la conséquence d’un traumatisme suite à une violence sexuelle, ce qui impact forcément aussi le rapport à la sexualité. La personne touchée par la maladie n’éprouve aucune envie d’avoir des relations intimes et pourrait même vivre sans (je parle en connaissance de cause puisque ce fut mon cas). Je vous rassure, ce n’est que passager ! Je sais que ça peut faire peur en lisant ça, mais en réalité, même si c’est tabou et que peu de gens en parlent librement, nombreux sont les couples qui rencontrent des difficultés passagères à ce niveau-là et c’est complètement ok.

 

Enfin, parfois on est sous médicaments (anti-dépresseurs, anxiolytiques…) et même chose, cela peut impacter défavorablement la libido.

Bref, vous l’aurez compris, tant de facteurs qui font que les relations intimes lorsqu’on a un TCA sont assez compliquées. 

Alors, je ne vais pas m’étaler plus que ça sur ce sujet parce que c’est des choses assez intimes, et même par respect pour mon copain, je ne partagerai pas ça. Mais sachez que je sais que c’est difficile pour la personne malade qui se culpabilise. Tout comme c’est difficile pour le partenaire qui peut perdre lui-même confiance en lui, en se disant que son corps dégoute ou qu’il n’est pas assez séduisant. Non, absolument pas ! Le problème n’est pas vous. C’est juste que cela peut faire partie des symptômes du TCA. 

Moi, personnellement, j’ai résolu cela en travaillant sur les causes de mon anorexie. Et de surcroit, ç’a réglé ce problème-là. Encore une fois, c’est super important de communiquer en expliquant l’un à l’autre ce que vous ressentez. Je m’arrête là pour ce sujet.

Retrouver votre kit de guérison gratuit dans mon espace Ressources :

Les gestes romantiques du quotidien avec un trouble alimentaire

tca-romantisme-couple

Le romantisme implique culturellement de la nourriture : le petit dej’ au lit, un restaurant, un dîner surprise, une boîte de chocolat à la Saint-Valentin… Sauf que, les activités impliquant de la nourriture sont souvent source de stress pour les personnes souffrant de TCA. Donc, même si c’est frustrant, il vaut mieux éviter de préparer des activités avec un repas. Dites-vous que c’est temporaire.

Une des solutions peut être d’en parler en amont ensemble pour déterminer une date à laquelle partager un restaurant par exemple. Parce que oui, le contrôle est omniprésent dans les troubles alimentaires. Si la personne malade ne contrôle pas le repas, quand cela se passera, ou, vers quelle heure… ça peut être problématique et déclencher des pensées très négatives. Je sais que c’est parfois trop beau de voir le visage surpris et heureux de votre conjoint(e). Mais vous risquez surtout de voir que le côté surpris qui peut se transformer en crise de larme après (enfin, je ne veux pas faire de généralité, mais c’était mon cas). Donc mon copain savait qu’il fallait facilement me prévenir 10 jours avant, 1 semaine avant, 3 jours avant, la veille, jusqu’à ce qu’il puisse me faire des surprises qui me font plaisir ! Cela prend du temps, mais c’est possible. Après la communication comme remède, la patience est la deuxième clé.

D’ailleurs, vous pouvez faire aussi des surprises qui n’ont juste rien à voir avec la nourriture : des fleurs, un appel, un petit message attentionné, un petit post-it laissé sur son bureau, un parfum, un bijou, un massage. Offrir un massage je trouve que c’est le must have! Car les tensions et le stress ont tendance à créer des douleurs dans la nuque, dans le dos. Et le massage c’est idéal pour détendre votre partenaire (moi j’adore haha)

Voilà, je vous ai présenté de façon synthétique les impacts d’un trouble alimentaire sur la vie de couple. Mais ce qu’il faut retenir c’est que ce n’est pas toujours négatifs et surtout, il faut garder en tête que bien que les TCA sont des maladies graves et difficiles, la guérison est possible et même conciliable avec une vie de couple épanouie (j’en suis la preuve). 

Et avec de la communication, du temps, et les conseils que je vous donne dans mon article suivant, le couple devient un véritable réconfort et soutien indispensable pour la personne malade.

Tous les couples traversent des choses difficiles et je peux vous dire que lorsqu’on surmonte ça, on est tellement plus fort et prêt à affronter n’importe quoi ensemble.

N’hésitez pas à me partager en commentaire vos expériences de couple avec votre TCA !

Articles récents

1 commentaire

Coucou Mathilde,
Ton article est très intéressant et il me fait beaucoup de bien car je me retrouve exactement dans ce que tu décris, dans ce que je recherche mais aussi car en ce moment, pour deux semaines, je suis seule, mon copain étant parti en vacances à l’étranger, avec un décalage horaire conséquent. Tu dis que le couple est un soutien, et comment … Sans sa présence même virtuelle au lever ou au coucher, c’est vraiment difficile de continuer à se battre contre la maladie, à ne pas perdre le moral, à ne pas faire de compulsion aussi. Je suis dans cet état de tension, à tenter de me rassurer : il va revenir, en vain … Alors découvrir comme par hasard ton article, t’écouter aussi, est un cadeau pour moi. Merci pour ton aide, pour tes encouragements, pour tes vérités quitte à parfois déranger celui qui souffre. Merci et j’ai hâte de découvrir ton interview.
Bien à toi,
Marine

Laisser un commentaire