lanugo-anorexie

Lanugo & anorexie : ce duvet protecteur

Lanugo & anorexie : ce duvet protecteur

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une des nombreuses conséquences de l’anorexie : le lanugo. Ce n’est pas un symptôme physique commun car finalement, il fait partie de ceux qui arrivent plus rarement. 

Dans cet article, je vais t’expliquer ce qu’est le lanugo dans le cadre de l’anorexie. Et je tenterai de répondre au maximum de questions à ce sujet : les zones où ça apparait, les causes, la disparition de ce lanugo. 

Personnellement, je n’en ai pas eu lorsque je souffrais d’anorexie. Je me souviens que l’une des filles avec qui j’avais été hospitalisée en avait et je ne connaissais pas. Pour vous faire un article de qualité, je me suis renseignée au maximum et j’ai notamment interviewé 5 de mes abonnés Instagram qui ont eu ou ont actuellement du lanugo dans le cadre de leur trouble alimentaire.

Le lanugo dans l’anorexie : qu’est-ce que c’est ?

duvet-anorexie-lanugo

Peut-être en as-tu entendu parler pour un nouveau-né. En effet, un nouveau-né peut arriver au monde avec un petit duvet de poils très fin, tout doux sur sa peau. C’est quelque chose que le fœtus fabrique dans l’utérus. Au bout d’une ou deux semaines, voire un peu plus, ce petit duvet disparaît de la peau de ces petits bébés. Ce petit duvet de poil s’appelle le lanugo.

C’est donc quelque chose qui arrive chez les nouveaux-nés, notamment les prématurés. Et ce n’est absolument pas inquiétant. 

En revanche, cela est plus inquiétant lorsqu’il arrive chez une personne adolescente ou adulte. C’est le signe d’un dysfonctionnement corporel. 

La cause la plus courante de l’apparition de ce duvet chez les adultes est les troubles alimentaires

Comme pour les bébés, ce duvet se présente de la même façon : des poils fins, doux qui viennent recouvrir la peau. Les endroits les plus fréquents sont les avants-bras, les jambes, le ventre, le dos, les épaules et même le cou et le visage. Le lanugo ne peut pas pousser sur les pommes de main, la plante des pieds, les organes génitaux, les ongles et les lèvres. 

La couleur de ce duvet dépend de la génétique mais est souvent la même que la couleur naturelle des cheveux.

Quelles sont les causes de ce lanugo dans les troubles alimentaires ?

Selon les médecins, l’apparition de ces poils dans le cadre de l’anorexie mentale est une réponse naturelle face à un manque de nutriment dû à une alimentation non adaptée aux besoins du corps. En effet, une personne souffrant de trouble alimentaire (anorexie, boulimie…) va recourir à la restriction, entraînant ou non une perte de poids. Les apports nutritionnels sont donc bien en deçà des besoins nécessaires pour vivre en bonne santé. Le corps se trouve donc en malnutrition et ne reçoit pas les nutriments nécessaires pour son bon fonctionnement. En conséquence, certaine fonction corporelle ne sont plus assurées comme notamment la thermorégulation. 

En effet, beaucoup de patients souffrant de troubles alimentaires expriment à quel point ils ont toujours froid. Et ce, même en été, quand le soleil brille sur leur peau (j’en ai moi-même fait l’expérience). Et d’ailleurs, le symptôme d’avoir constamment froid a été pour moi parmi ceux qui sont restés le plus longtemps même lorsque j’étais en renutrition et que je regagnais du poids. 

L’organisme ne parvient pas à se réchauffer, notamment parce qu’il manque de graisse corporelle. Eh oui, on diabolise souvent le gras… Pourtant ton organisme en a besoin ! C’est notamment la graisse qui permet de réguler la température corporelle. 

C’est donc une réaction intelligente du corps pour te protéger. Je le dis souvent : il faut faire confiance à son corps. À travers mon chemin de guérison de l’anorexie, j’ai pris conscience à quel point le corps est intelligent. Il ne veut qu’une chose : te maintenir en vie. Il agit rarement par hasard.

Le lanugo en est un exemple typique : il s’agit d’une protection, une réponse intelligente de ton corps pour maintenir le peu de chaleur créé par l’organisme. C’est comme une couverture qui enveloppe ta peau pour te garder au chaud. Il ne veut pas risquer de tomber en hypothermie, ce qui est dangereux pour ta santé. Ton organisme tente de survivre comme il peut face au manque de nourriture et donc d’énergie auquel il fait face.

Il faut savoir également que lorsque tu souffres de TCA, la production de ces poils fins lui demande moins d’énergie que de réguler la chaleur corporelle. Car pour cela, il lui faudrait énormément de nutriment qu’il n’a pas dans l’alimentation actuelle que tu lui donnes. Donc encore une fois, c’est une réponse d’adaptation pour maintenir ta santé, et je dirai même, pour survivre. 

Bien que beaucoup des patients souffrant de troubles alimentaires disent notamment avoir froids aux extrémités (mains, pieds) ; les poils apparaissent rarement sur ces zones. 

L’intensité du duvet dépendra donc des besoins de ton corps.

Note additionnelle : Plusieurs des filles interviewées m’ont dit qu’elles avaient entendu dire que cela pouvait être dû également à une carence en œstrogène. 

Qui a le plus de risque d’en développer ?

Dans le cadre des troubles alimentaires, les personnes qui sont plus susceptibles de développer un duvet de poils fins sont notamment : les personnes souffrant d’anorexie, de boulimie qui ont connu une perte de poids et/ou qui ont un taux de masse grasse très bas et/ou qui sont en dénutrition sévère. 

Mais cela n’est pas systématique. 

Et attention, ce n’est pas parce que tu n’as pas ce phénomène que ta maladie est « moins grave ». Ça, c’est encore un des mensonges de ton trouble alimentaire pour tenter de te garder dans la maladie, pour te donner ce sentiment d’illégitimité.

J’ai été dans un stade sévère de l’anorexie, je n’ai pourtant pas eu de lanugo.

Donc ce n’est clairement pas automatique.

Dans tous les cas, je te recommande d’aller voir un médecin, au moins généraliste, afin d’avoir un diagnostic officiel. 

À quand la disparition du lanugo dans l’anorexie ?

Non, il n’existe pas de traitement miracle contre ça. Comme vu précédemment, le corps a créé ce duvet pour te protéger parce qu’il n’a pas assez de nutriment. 

La disparition devrait donc se faire en tout logique lorsque tu retrouves suffisamment d’énergie pour assurer la thermorégulation de ton organisme.

disparition-lanugo-anorexie

Cela peut donc partir avec la renutrition et quand il y a une re prise de poids (notamment si tu avais connu une perte initiale). C’est ce qui s’est notamment passé pour Léna : « C’est un des premiers symptômes qui part quand on reprend du poids…mais tout est relatif à si on reste à un poids trop faible… je sais que la première fois, c’est parti hyper vite..3 semaines, mais j’ai repris très vite du poids. »

Ainsi, indiquer une donnée de temps est inutile car c’est subjectif à chacun. Cela dépend de tes besoins, de ton parcours de guérison.

Il est donc nécessaire de te faire accompagner par des médecins (psychiatre spécialisé en TCA notamment) pour t’aider car il s’agit là d’un signal très fort de ton corps pour indiquer ta mauvaise santé. C’est un signal d’alarme à ne pas ignorer. 

Enfin, le lanugo est un mécanisme de défense. Lui retirer serait donc contre-bénéfique. C’est pourquoi, dans la mesure du possible, je te recommande de ne pas l’épiler. Ton corps en ayant besoin, cela repoussera de plus belle. Clara confirme cela : « Je me sentais personnellement mal de voir tous ces poils dans mon dos mais je n’ai jamais cherché à les enlever parce que l’on m’avait dit (par expérience) que ça devenait pire »

L’impact psychologique de ces poils

Je te recommande également un suivi psychologique. En effet, le duvet peut être visible sur les parties de ton corps qui sont découvertes (le visage, les avants bras notamment en été). Cela peut être difficile à vivre, à travers le regard des autres, impactant l’image de soi. 

Cela peut impacter mentalement, et même, encourager la maladie malheureusement. Klara témoignage : 

« Mentalement, je dirais que cela m’a (la maladie) impacté positivement car je voyais le Lanugo comme une petite victoire, cela montrait encore une fois que j’étais en malnutrition et ça me faisait du “bien” ». Klara entend par là que la maladie était « contente » de parvenir à ses fins. 

Léna a également mal vécu ce duvet : « mentalement c’est compliqué car on sait que les bébés avant ou au tout début de leur vie en ont donc on a l’impression de revenir en enfance et d’être un enfant à 27 ans (…) C’est mentalement difficile de se dire qu’on est aussi fragile qu’un nouveau-né ».

Maëlle témoigne également : « Psychologiquement, je trouvais cela étrange mais sans plus. Je veux dire que ça ne m’a pas plus impactée que ça car au fond, ce n’était pas du tout le pire. Oui ça me dérangeait et cela me dérange toujours, mais bon j’ai appris à vivre avec …»

J’espère que cet article t’aura aidé à en savoir plus sur le lanugo. N’hésite pas à partager ton expérience en commentaire si tu l’as vécu ou si tu le vis actuellement 🙂

Tu souhaites recevoir un shot de bienveillance et de motivation pour ta guérison chaque semaine ?

Inscris-toi à ma newsletter pour des conseils exclusifs (PS :  J’ai des cadeaux pour toi 🤗)

Articles récents

Laisser un commentaire